Perdu !

 

 

 

Les ombres s’allongent

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_1

 

 

La nuit arrive vite

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_3

 

 

 

Très vite

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_4

 

 

 

Il est 19 heures en ce 30 avril.

Je suis perdu. J’ai quitté les traces, je ne sais pas à quel moment. Quelques secondes d’inattention et c’est fait.

Faut dire que suivre des traces sur des pierres, il faut s’accrocher !

Bon, je dois me débrouiller seul.

D’abord ne pas céder aux émotions, rester factuel.

J’ai encore 15 litres d’eau minérale, du gazole à gogo 2 boites de thon, une madeleine et de la Confipote (« Alors, si t’as de la Confipote, tu ne risques rien ! »

Je déplie un fauteuil et j’attends (je suis passé près de quelques cases en venant)

Une demi-douzaine d’Angolais arrive. Les femmes sont torse nu, les hommes en pagne, munis d’une lance. Pas hostiles. Pas accueillants non plus. Curieux.

Je comprends qu’ils ont faim. Je n’ai rien à leur donner.

Cela les agace. Ils repartent en maugréant. J’ai le sourire un peu figé.

La température, qui était de 39° a chuté brutalement et très vite, il ne fait plus que 18°. Je sors le pull-over.

Dès que j’entends un bruit suspect, j’allume ma lampe frontale

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_5

 

 

J’éclaire notamment le sol

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_6

 

 

Mais je ne suis pas fier du tout.

Il me reste la boussole…

Je dors de 1 heures à 4 heures. J’ai renoncé à monter la tente. Prudence excessive ?

 

J’assiste au lever de la lune puis à celui du soleil

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_8

 

 

 

C’est long un lever de soleil quand vous n’attendez que ça pour trouver la piste…

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_11

 

 

 

Je parcours à pied les environs (j’aurai fait près de 6 kilomètres de marche dans la journée, rien que pour trouver mon chemin)

A 4 heures, il faisait 18°. A 8 heures, il fait 30°

 

 

J’ai beau chercher, il faut que je passe par ici

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_13

 

 

Je n’ai pas osé sortir de la voiture pour prendre une photo du 4×4 sur 3 roues. Je n’en menais pas large !

Je me perds à nouveau.

Eh oui, il faut franchir ça ! Je teste avant à pied, histoire de ne pas m’enliser. En revanche mes chaussures s’en souviennent !!

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_14

 

 

 

Comment voulez-vous que l’arrière ne touche pas le sol !!

Dans certains passages, obligé d’être en 1ère courte. Et je patinais sur des gros rochers. J’ai rebroussé chemin…

 

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_16

 

 

En tout je me suis perdu 7 fois ! Car même là, ce n’est pas évident. Il faut faire attention aux traces de motos car elles passent là où une voiture ne peut pas aller. Mais de temps en temps, une des deux traces est effacée et vous croyez à tort que c’est une trace de moto…

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_17

 

 

Puis je retrouve des oasis

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_18

 

 

Et des arbres majestueux

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Angola  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-angola-j5_19

 

 

J’ai fait 300 kilomètres de pistes en 10h30.

Content de m’en être sorti sans dommage…

Je dors en Namibie, tout étonné de rouler sur du goudron…

Menu