Le Kalahari 2

 

Je prends une douche ?

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5

 

Il faut fournir son eau, la mettre dans un seau, monter le seau et ouvrir le fond du seau… je décline

 

Les toilettes ?

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_1-500x375

Je suis lâche, je décline aussi !

 

 

Je prends ma piste, et soudain je le vois !

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_2

 

Je suis à 100 mètres de lui. Je coupe le moteur et j’attends. Il me regarde, reste immobile de longues minutes puis reprend son chemin. Sensation incroyable !!

Je me range sur le talus.

Il avance vers moi.

Arrivé à 2 mètres de la voiture, il bifurque. Moment inoubliable !!

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_3-500x375

 

Piste piégeuse. Meuble. Dès que vous vous arrêtez, vous vous « posez » sur la bande du milieu.

Et plus vous voulez vous en sortir, plus les roues s’enfoncent !

Et si vous allez trop vite, vous risquez de casser ou de crever.

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_19

 

 

Sinon, personne, sauf un village San (des Bushmen)

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_4-500x375

 

 

Avec quelques animaux domestiques

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_5-500x375

 

 

Je double un convoi des 3 voitures Sud-Africaines… et 10 minutes plus tard, je me pose profondément. Impossible de m’en sortir seul…

Je n’ai plus qu’à attendre les Afrikaans ! André nivelle la piste sur 10 mètres pour que je puisse prendre de l’élan

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_6-500x375

 

 

Une heure de travail acharné avec Johan

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_7-500x375

 

 

Avec Benita et Carina

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_8-500x375

 

 

Ainsi que Pete

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_9-500x375

 

 

Sinon le paysage c’est ça

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  DSC05663

 

JE NE RENCONTRE PERSONNE DE LA JOURNEE !

A part quelques animaux…

L’outarde du Kalahari. 19 kilos et elle vole !

 

Les photos (minables) sont prises en conduisant. Je ne peux pas m’arrêter sinon je ne repars pas.

 

Pintades de Numidie

 

 

Vous avez remarqué la piste ?

Du coup je consomme près de 20 litres aux cent…

Le GPS m’indique un village. J’espère trouver du carburant.

Lorsque j’arrive, il n’y a pas de village, que de la savane…

Et à 17 heures, je vide le jerrycan dans le réservoir… Pas très fier…

13 kilomètres plus tard, un vrai miracle !

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_15-500x375

 

L’entrée de la Central Kalahari Game Reserve. Sauvé !

 

Morapedisetlhare (un ranger) m’accueille

 

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Botswana  un-tour-du-monde-en-80-pays-en-voiture-4x4-afrique-botswana-j5_16-500x375

 

J’apprends que :

  • Je peux dormir sous la tente ici
  • Pas de carburant avant 170 kilomètres (Il me reste à peine 80 kilomètres d’autonomie)

Dialogue surréaliste entre lui et moi :

  • Surtout, ne sortez pas de votre tente la nuit, les lions rôdent.
  • Ah, quand même ! Mais vous, vous dormez où ?
  • Dans une maison en dur, c’est plus sûr. Les lions pullulent ici.

La température est plus clémente, il fera plus 3° la nuit…

 

Des Sud-Africains campent non loin et allument un feu…

 

 

 

Je m’autorise un verre de vin dans la voiture en mâchonnant mon biltong.

Et là je l’entends :

Le cri d’un lion.

J’ose dire qu’il est calme, posé, grave et imposant.

Puis un autre…

J’entre dans ma tente très vite.

Et, épuisé par 12 heures de conduite sur ces 350 kilomètres de pistes très sportives… Je m’endors comme un loir…

Menu