Bloqué jour 1

 

Je suis réveillé par un véhicule, le premier à passer la frontière

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Liberia  un-tour-du-monde-en-80-jours-liberia-j3_7

Moi qui ai rêvé de croissants chauds (je vous jure, c’est vrai !) je retrouve mes esprits avec le camion : je suis en Afrique.

Conversation avec les douaniers Libériens. Ils veulent bien me laisser retourner à Monrovia pour demander un autre visa.

Je refuse.

Impasse.

Même sous l’arbre à palabres, pas de réseau…  L’arbre est juste à droite des camions et vue d’ensemble…

Je passe du côté Ivoirien. Les nouvelles ne sont pas bonnes, l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris ne veut rien savoir…

Et je reviens du côté Libérien. A pied bien sûr. De toute façon, mon passeport a été confisqué par les Libériens

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Liberia  un-tour-du-monde-en-80-jours-liberia-j3_3

Les douaniers se marrent en me voyant faire mes allers retours et veulent à tout à tout prix que je les prenne en photo…De gauche à droite, Robert, Albertha, Samuel, Anthony et George

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Liberia  un-tour-du-monde-en-80-jours-liberia-j3_4

 

Les fonctionnaires continuent à vouloir me vendre

-des ananas

-Un lance-pierre

-Des bonbons

-Des tomates

-Et d’autres trucs moins catholiques…

 

Ils veulent m’acheter

-Le réchaud

-Le téléphone

-La lampe frontale

-La voiture

 

J’arrête là mais en vérité ils veulent m’acheter n’importe quoi

J’ai décidé de ne plus rien dépenser dans leur pays. Na !

Et tout à coup Abraham, un policier en civil vient m’offrir trois bananes… je lui fais répéter pour être sûr qu’il n’y pas d’arnaque derrière. Mais non.

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Liberia  un-tour-du-monde-en-80-jours-liberia-j3_2

Je lui dis qu’il est le 1er à mettre en pratique sa foi en dehors de son église le dimanche. Il comprend.

16h30. Convoqué par l’officier de sécurité avec ses trois adjoints.

– « Depuis hier nous assurons votre sécurité, votre protection. Cela a un coût. Il va falloir payer »

– je n’ai pas d’argent.

Ils répètent deux autres fois le même discours.

  • Je n’ai pas d’argent.
  • je n’ai pas d’argent
  • Bref, la pression monte

Cela les énerve.

Pas moi. Il me reste deux bananes.

18h deux adjudants Ivoiriens viennent plaider ma cause. Les Libériens m’autorisent à loger dans un hôtel à proximité.

Je demande à voir la chambre avant de prendre ma décision.

Je suis beaucoup mieux sous ma tente. Retour à la case départ.

18h30 Les Libériens se proposent (enfin) d’annuler mon tampon de sortie. Ils me demandent 50 dollars. Je refuse tout net. Je saurai plus tard que c’est faux. Ils veulent seulement que j’aille chercher de l’argent pour des pots de vin.

 

Point vu de ma voiture, côté Libérien

tour du monde en 80 pays en 4x4 Afrique Liberia  un-tour-du-monde-en-80-jours-liberia-j3_1

 

Dîner d’une soupe aux champignons. Par 30°, cela ne vous refroidit pas. Je ruisselle.

21 heures : 2 autres adjudants Ivoiriens viennent me rendre visite. « Imagine qu’un militaire gagne 400 000 Francs CFA (un tout petit peu plus de 600 €) Comment peut-il faire ? » Voilà la corruption. Je paie de ma poche mes déplacements professionnels. Tu trouves ça normal ? »

Ben non…

  • Tu sais, en Afrique, la situation peut changer d’une minute à l’autre

(Cela fait 28 heures que la mienne n’évolue guère, camarade !)

Deuxième nuit sous la tente. Je fais tourner le moteur, la 2ème batterie est déchargée…

Je garde la même chemise depuis qu’ils m’ont coincé. Pour leur faire honte. Je ne serai pas le seul à avoir honte. Je suis d’une saleté repoussante et je sens mauvais.

Mais j’ai une pêche d’enfer. Si si, je vous assure !

Menu